C’est officiel : les colorations permanentes augmentent le risque de cancer du sein

cheveux coloration permanente danger santé cancer sein etude alternative ingredients amines aromatiques

Avec cette odeur ultra forte qui nous prend au nez, on s’en doutait : rien de bien sain dans les colorations permanentes si essentielles à notre beauté et confiance en nous… Nous sommes des centaines de milliers à en utiliser, et ce, depuis la préhistoire. Seulement, au XXème siècle, la coloration est devenue très chimique, afin que tous puissent y avoir accès facilement, en salon ou en supermarché. Et surtout, elle est devenue « permanente » , et c’est bien ce point qui pose soucis, car ce sont les colorations dites « permanentes » qui sont problématiques en ce qui concerne le cancer du sein. La coloration permanente agit en 2 temps : 1 – elle décolore plus ou moins le cheveu pour le préparer à la couleur finale, 2 – elle colore. C’est les point 1 qui pose soucis.

L’étude, les chiffres

L’étude a été publiée dans « L’International Journal of Cancer » et a fait un tabac  : elle démontré que l’utilisation des colorations permanente augmente le risque de cancer du sein.

L’étude a été faite sur 45.000 Américaines, âgées de 35 à 74 ans, dont la sœur est atteinte par un cancer du sein, afin d’en déterminer les causes. Ces femmes ont été suivies pendant 8 ans, et ont toutes répondu à un questionnaire sur leurs habitudes capillaires.

Il s’est avéré que plus de 50% d’entre elles utilisaient des colorations permanentes.

À la fin de l’étude, 2794 femmes sur les 45000 ont eu un cancer du sein.

Un risque accru de 9% en moyenne

Les chercheurs ont dépouillé, analysé et fait des corrélations : celles qui utilisaient des produits capillaires avaient plus un risque accru de 9% de chances de développer un cancer du sein.

L’ingrédient en cause, retenez-le bien

Il s’agit en fait d’un groupe d’ingrédients : les amines aromatiques. Ils provoqueraient des cassures de l’ADN, ce qui entraîne des cancers. Ils sont aussi présents dans les colorations temporaires ou semi-permanentes, mais en faibles doses et les chercheurs n’ont pas constaté une hausse du risque de développer un cancer.

Comment les repérer ?

Si vous tenez à votre santé, vous lisez sûrement les ingrédients des cosmétiques que vous achetez, sinon, il va falloir s’y mettre ladies !

Voici comment les amines aromatiques sont nommés dans les listes d’ingrédients INCI :

Acide 5-amino-2-chlorotoluène-4-sulfonique
Amine Red Lake C
Anisidine
Naphtylamine
Chloroaniline
Toluidine
Dichloroaniline
Méthyl-m-phénylènediamine Toluène-2,4-diamine
Nitroaniline
Chloroaniline
Toluidine
Phénylènediamine
Benzène-1,3-diamine
Aminophénol
Phénétidine
Chlorure de p-toluidinium
Chlorhydrate de p-toluidine
Phénylènediamine, dichlorhydrate 1,3-diaminobenzène dihydrochloride
Méthoxy-m-phénylènediamine

Ces amines aromatiques peuvent aussi être présents dans les colorations naturelles et bio ! En fait, dès qu’une coloration est dite « permanente », le risque est là.

Pas jojo hein ?

Alors ? Que faire ?

3 solutions :

  • opter pour des colorations à base de henné, vraiment naturelles, mais dur dur pour les blondes
  • choisir des colorations semi-permanentes. Ok, ça fait plus de boulot et si vous êtes brunes vous ne pourrez pas devenir blonde (ces colorations couvrent sans décolorer), mais 9% de risque en moins, c’est énorme !
  • vous assumez et laissez vos cheveux devenir argent… comme Alexandra Grant, la copine de Keanu Reeves 😉

 

Un commentaire sur “C’est officiel : les colorations permanentes augmentent le risque de cancer du sein

  1. Pingback: Dossier : Les 8 habitudes qui magnifieront tes cheveux - Vodka Strawberry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *